Article

Votre sensibilité vous honore

J’accompagne de plus en plus de femmes qui se disent très sensibles, je ne parle pas forcément ici d’hypersensibilité (1 français sur 5 le serait) mais de celles qui se décrivent comme étant parfois « trop » sensibles et ça les questionne.


Être sensible, c’est être empathique : vous pouvez être une véritable éponge aux émotions de l’autre jusqu’à les ressentir avec intensité. Vous êtes naturellement là pour l’autre. Votre sensibilité n’est pas une faiblesse… bien au contraire, elle vous permet d’être en empathie avec les autres, vous percevez leurs humeurs, leurs émotions, leurs contrariétés….

En bref, vous avez cette capacité de ressentir toute une gamme de sentiments ! et vous avez bien souvent une intuition très développée.

Être sensible, c’est avoir la capacité de s’adapter : forcément comme vous percez tout ce qui vous entoure, des ambiances aux tempéraments de chacun…cela vous est naturelle, vous vous adaptez facilement et c’est bien grâce à votre sensibilité développée.

Et puis, ça fait du bien d’être sensible.

Pour autant, parfois vous pouvez vous sentir débordée par cette sensibilité qui arrive sans prévenir.


Voici 3 clefs pour mieux gérer votre sensibilité :

  • Reconnaître que vous êtes particulièrement sensible et vous accepter en tant que telle.
    Les autres ne vous comprennent pas toujours … et bien tant pis ! car votre sensibilité n’est pas un défaut…loin sans faut !

  • Mieux apprivoiser vos émotions, être à leur écoute et en faire vos alliées.
    La respiration peut vous y aider. L’exercice de la cohérence cardiaque (cf article : 3 clefs pour mieux gérer ses émotions) est tout à fait adapté, en 5 minutes trois fois par jour, vous rééquilibrez votre système sympathique et parasympathique.
    Résultat : vous êtes plus détendu.e, moins stressé.e et moins dans la réactivité immédiate à ce qui vous entoure.

  • Recherchez la « pépite » cachée derrière chaque situation :
    Rappelez-vous une dernière situation où votre sensibilité était très présente en vous.

Et même si la situation était inconfortable, elle vous a appris ce sur quoi vous pourriez progresser : est-ce la peur de regard des autres, la peur du jugement, est-ce que ça vous a rappelé une situation passée ? Essayez de voir quelle raison s’y cache, c’est une pépite à travailler pour vous.


Je suis née avec une grande capacité à sentir mon environnement et mon entourage. Cette sensibilité peut être positive.

Scarlett Jonhansson

La sensibilité n’est pas une marque de faiblesse, c’est un signe d’humanité.

Gérald - Junior

Et, si vous-même vous avez autour de vous des personnes particulièrement sensibles, ne le leur faîtes pas remarquer trop souvent. Laissez là apprivoiser sa sensibilité et y découvrir toutes les richesses qu’elle renferme !

 Je tente ma première séance offerte

Vous avez aimé ? Partagez !

Retour